Blog

STEAM OS 3 le Linux qui va tuer Windows ?

Hello les gamers ! Attention, je dois prévenir de suite, cet article va être… hum… comment dire… très sujet à controverse, mais j’assume ! Les windowsiens vont m’attaquer direct au Fablab, mais c’est pas grave !!

Je vais commencer par les réserves d’usage : cet article n’engage que moi, pas le Fablab ok ? Je force un peu le trait, je ne déteste pas windows (enfin pas complètement 😉 )…

Cet article franchement long (désolé) est en 2 parties :

1ère Partie : C’est quoi cette histoire de Steam OS ?

Bon il faut être franc, pourquoi linux n’a jamais supplanté windows chez les particuliers ? A cause des jeux !! Pas de Jeux = pas de jeunes qui vont s’intéresser au système, pas d’argent à faire pour les éditeurs et un OS qui reste à 3-4% du parc installé chez les particuliers malgré le fait que Linux soit hautement supérieur à Windows… Si si, j’insiste… je l’ai dit. Histoire d’enfoncer un peu le clou : on a jamais envoyé de satellite faisant tourner windows dans l’espace (le réseau Starlink tourne sous linux), ni de rover sur mars (Perseverance tourne sous linux), 76% des sites web dans le monde tournent sur des machines linux ou système unix, 96% du cloud mondial tourne sous linux, vos téléphones portables, vos box internet enfin bref si tout ce qui compte dans l’univers numérique à notre époque tourne sous linux (ou système unix) et pas sous windows, c’est qu’il y a peut-être une raison hein ? D’ailleurs, si vous voulez essayer ou changer, on fait des Linux party au Fablab (comme ça en passant 😉 ) !!

Mais tout ça risque peut-être de changer dans les mois (années ?) à venir depuis Steam OS 3.0 !! Valve (gros éditeur de jeu et détenteur la plateforme STEAM très connue des gamers) a démarré un travail de titan il y a quelques années. Puisque le jeu vidéo refusait d’aller vers Linux, Valve a décidé d’amener Linux au jeu vidéo! Avec Codeweaver (les développeurs de CrossOver basé sur Wine), en 2018, ils lancent « Proton », une couche logicielle qui a pour objectif de faire tourner n’importe quel jeu windows sur Linux… Il faut bien être honnête, au début, quand le projet a été lancé, on avait péniblement 20-25% des jeux windows qui tournaient et avec des performances parfois discutables. Pour réaliser cet exploit, Valve s’était basé sur une distribution Débian de Linux pour créer Steam OS 1, puis Steam OS 2 qui avaient vocation à être des OS Linux destinés au Jeu.

Et puis en 2021, contre toute attente (comme quoi le COVID a été profitable pour certains), Valve lance sa Steam Deck, une console portable au prix très abordable, avec d’excellentes performances qui font rêver beaucoup de gamers. La console n’est même pas sortie qu’elle fait sensation avec plus d’un million d’unité pré-vendues en quelques semaines alors que quasiment personne n’y a touché.

Et la Steam Deck est vendue comme une « console PC portable » qui fait tourner quasiment tous les jeux du moment… Dans la tête des gamers PC = Windows. En février 2022 les premières unités sont livrées et c’est le bonheur, ce qui avait été promis est même en dessous de la réalité : de nombreux jeux tournent plus vite ou mieux que sur le bon vieux PC de bureau ! Emoi chez les Gamers…

Et en y regardant de plus près, la console peut être utilisée comme ordinateur de bureau (en plus du mode console portable) en y branchant, clavier, souris et écran externe. Et là stupeur… la Steam Deck ne tourne pas sous windows… mais sous Steam OS 3.0 avec une nouvelle version de proton !! C’est à dire que la bestiole tourne… Sous Linux !! Cette version est basée sur Arch Linux (et non plus Debian) parce qu’elle intègre les mises à jour linux plus rapidement que Debian.

Mais que se passe-t-il ? Comment cela est-il possible ? Quelle tricherie doit se cacher quelque part pour que ces jeux (windows) tournent plus vite sur Linux ? Et bien a vrai dire… aucune… Juste le formidable travail conjoint de 2 équipes qui ont réalisé l’impensable : faire tourner des jeux windows sous linux entre 0 et 40% plus vite que sur un PC windows… Aïe… Ça pique…

Mais bon évidement, rapidement on trouve des excuses : l’écran est un 720p et pas un full HD ou un 4K, seuls 80 à 85% des jeux windows fonctionnent et puis c’est bien beau tout ça mais ça ne tourne que sur cette fichue console portable !!

 

Sauf que, peu de temps après, Valve met à disposition de ses utilisateurs (qui plantent leurs consoles en allant trafiquer dans l’OS ;)) une image de Steam OS 3.0, pour pouvoir réinstaller sa console… ahhh…. hacking quand tu nous tiens…

Et là, tout s’accélère, un jeune Hacker Russe (Adam Jafarov), s’empare de l’image et commence à l’adapter pour un usage sur PC de bureau. Il publie le tout sur Github sous le nom de HoloIso. Les début sont un peu difficiles et il faut quand même bien savoir utiliser Linux pour réussir à avoir une installation complètement fonctionnelle. Les premières versions sont limitées aussi aux cartes graphiques AMD (comme sur la Steam Deck). Pas de nvidia ! Mais rapidement un groupe le suit sur son compte Telegram et l’aide autant que faire se peut et Adam réalise un travail formidable en un temps record. Quasiment toutes les semaines l’installation évolue, s’améliore et se simplifie. Vous vous rendrez compte du travail réalisé lors de l’installation (qui supporte désormais aussi les cartes nvidia !!).

Résultat des courses : Holoiso fait tourner la plupart des jeux plus vite que sous windows et parfois même avec des gains très substanciels (jusqu’à 40% plus vite). Au point d’intéresser certains gamers professionnel.

Persuadé que Steam OS 3 est le chainon qui va considérablement aider à la diffusion de Linux, je me suis permis un petit tutoriel pour vous accompagner dans son installation. Et en dernier recours, vous pouvez toujours passer au Fablab ;).

2ème Partie : installer Steam OS 3

Alors commençons par un certain nombre de précautions (à l’heure ou j’écris ces lignes) :

  • Holoiso n’est pas une version officielle de Steam OS. Même si elle marche vraiment bien, il faut la prendre avec des pincettes.
  • Je conseille l’installation sur un disque indépendant (évitez dual boot ou autre fantaisie pour l’instant).
  • L’installation sur un disque secondaire marche mal, faites du disque sur lequel vous voulez installer Steam Os votre disque principal (dans votre bios) ou en débranchant votre autre disque, le temps de l’installation. Après vous pourrez gérer le boot via votre bios (je n’ai pas encore essayé de rajouter ce deuxième disque via Grub).
  • Il faut impérativement disposer d’une bonne connexion internet sur la machine d’installation.

Configuration sur laquelle j’ai effectué l’installation :

  • Intel Core i7 6700 4GHz
  • RAM : 16 Go
  • DD Hitachi 1.8To
  • Carte Graphique AMD RX 5700 XT

Matériel nécessaire à l’installation :

  • Un PC avec une carte graphique AMD ou NVIDIA assez récente
  • Une clé USB

Etapes de l’installation :

  1. Téléchargez le Zip de l’image sur HoloISO
  2. Dézippez l’image
  3. Utilisez un logiciel du type Balena Etcher pour flasher l’image HoloIso sur votre clé USB
  4. Modifiez la séquence de boot de votre ordinateur dans les options de votre bios (souvent en appuyant sur la touche F1, F2, F8 ou Del de votre clavier au démarrage de l’ordinateur. La touche à utiliser est précisée en bas de votre écran lors de la séquence de démarrage de votre ordinateur). L’objectif pour cette étape est de forcer votre ordinateur à démarrer sur la clé USB que vous venez de flasher et non sur le disque dur de votre ordinateur.
  5. Une fois que l’ordinateur démarre sur votre clé USB, un menu apparaît :

    Sélectionnez Steam OS Installer (Kernel 5.18), même si vous avez une carte graphique AMD.
  6. L’os d’installation sur la clé USB va se charger en mémoire et vous allez atterrir sur cet écran :
  7. Maintenant connectez vous à votre wifi (ou vérifiez que vous êtes connecté en filaire ) à l’aide de l’icône en bas à droite de l’écran. Si cela ne fonctionne pas (dans certains cas la liste des réseaux disponible est instable et saute régulièrement). Dans ce cas, connectez votre wifi en lançant le terminal (Konsole) : cliquez sur l’icone Steam OS en bas à gauche de l’écran et allez chercher le terminal dans system > Konsole. Puis tappez la commande :
    iwctl --passphrase motdepassedevotrereseauwifi station wlan0 connect nomdevotrereseauwifi
  8. Une fois la connexion internet en place, cliquez sur l’icone « Install Steam Os » en haut à gauche de l’écran ou tappez directement dans la console du terminal :
    Holoinstall
  9. Holoiso va faire un premier téléchargement (la mise à jour de l’installateur) puis vous demande de redémarrer. C’est normal, ne retirez pas la clé USB et relancez « install Steam OS » sur le bureau ou retappez la commande « Holoinstall ».
  10. L’installation de Steam OS va alors se lancer après le téléchargement de tous les éléments nécessaires à l’installation.
  11. Choisissez alors l’installation « Deck-experience ». Vous pourrez alors soit transformer votre PC en Console soit utiliser votre PC avec Linux Arch et le bureau KDE plasma.
  12. Sélectionnez le disque sur lequel faire l’installation (si vous avez suivi mes conseils plus haut vous ne devriez avoir que le choix sda). Vous pouvez malgré tout tenter l’installation sur un deuxième disque (sdb), j’ai juste remarqué que cette installation sur un disque secondaire ne marchait pas toujours très bien pour l’instant…
  13. Effacer le disque avant l’installation est conseillé.
  14. Choisissez votre langue et votre fuseau horaire, puis l’installation devrait se dérouler sans problème (avec le téléchargement de Steam OS entre les deux). Au redémarrage, enlevez la clé USB.


  15. Si tout se passe bien vous devriez vous retrouvez sur le mode console. Vous pouvez utiliser votre PC uniquement dans ce mode, comme une grosse console de jeu… Petit truc sympa, Steam OS détecte et configure automatiquement n’importe quelle manette (qu’elle vienne de chez Valve, XBox, PS ou nintendo…). Pour basculer sur le mode bureau, cliquez sur le STEAM MENU en bas à gauche de l’écran, puis sur marche/arret et choisissez l’option revenir au bureau  (attention si vous avez le mode partage familial d’activé, il faut mettre le mot de passe du partage familial avant de pouvoir voir l’option « bureau ». Cliquez sur l’icône des 2 ou 3 personnages verts en haut à droite de l’écran pour pouvoir taper votre mot de passe) :
  16. Pour avoir une idée, Cyberpunk 2077 tourne à 42 IPS en 2560 x 1440 sur ma machine :
  17. VRising tourne à 92 IPS à la même résolution et à 130 IPS en full HD :
  18. Il est possible d’installer des jeux non disponibles sur Steam à partir du moment où vous possédez le CD/DVD du jeu ou l’exécutable d’installation. Pour les CD/DVD suivez cette méthode. Pour un jeu dont vous avez l’exécutable d’installation, il faudra ajouter le jeu à Steam Launcher. Pour cela, allez dans le menu jeux > ajouter un jeu non Steam, puis allez chercher l’exécutable du jeu dans votre arborescence. Une fois le jeu ajouté à votre menu de gauche, faites un clic droit dessus > Propriétés > Compatibilité et cochez la case « Forcer l’utilisation de l’outil de compatibilité Steam Play« . Cela permet d’activer l’utilisation de Proton. Sélectionnez la dernière version de proton et hop, le tour est joué.

J’espère que ce petit tuto vous incitera à tester Steam OS 3 et bien sûr Linux 😉 …

GG…

 

 

Vous aimerez aussi

Plus dans la rubrique :Blog